congrès Lyon 2014

26 au 29 octobre 2014





C31 - La découverte des quasicristaux :

d’un paradoxe au prix Nobel

Denis GRATIAS

LEM CNRS ONERA Chatillon

La découverte des quasi-cristaux par Daniel Shechtman (prix Nobel de chimie 2011) en avril 1982 a significativement modifié les concepts de base de la cristallographie moderne. En resituant dans l’époque le contexte de l’article annonceur de 1984, on discutera les aspects qui ont été avancés alors pour expliquer le caractère apparemment paradoxal des clichés de diffraction de Shechtman, verres icosaédriques, cristaux à grande maille ou superposition de cristaux macles.
On discutera ensuite les rudiments sur lesquels repose le concept de quasi-cristal qui constitue le cœur original de la découverte et on verra en quoi il généralise et unifie la cristallographie, incluant cristaux, phases incommensurables et quasi-cristaux dans un même descriptif.
Enfin, on discutera des nouveaux sens à donner aux termes de symétrie et d’ordre dans les solides à l’occasion de l’Année internationale de la cristallographie qui fête les cent ans de la découverte de la diffraction des rayons X par Max von Laue et celle des lois de la diffraction par les Bragg père et fils.