congrès Lyon 2014

26 au 29 octobre 2014





C45 - Concordia: astronomie de l'extrême

Lentilles gravitationnelles: la gravitation

aux échelles cosmologiques

Isabelle VAUGLIN

Astrophysicienne, Observatoire Université Lyon 1

Concordia: astronomie de l'extrême

La France possède avec l'Italie la base Concordia, située sur le plateau du continent Antarctique, gérée par l'Institut Polaire Français, à 1100 km de la base Dumont d'Urville. Les conditions tout-à-fait exceptionnelles de l'atmosphère à cet endroit (très basses températures, très faible émissivité du ciel, très faibles turbulences, etc...) font de Concordia un site unique au monde pour l'astronomie. Pour exploiter au mieux ces caractéristiques, nous proposons un projet de télescope spécifiquement adapté pour tirer profit au mieux de ces conditions. D'un concept hors-axe novateur, ce télescope sera capable pour la première fois d'explorer le domaine spectral entre 2 et 5 µm avec une sensibilité et à une résolution angulaire sans précédent ; il devrait fonctionner à partir de 2025. Mais les conditions polaires sont très difficiles, pour les hommes comme pour le matériel ! Je présenterai le site de Concordia et ses caractéristiques atmosphériques, les conditions de vie ainsi que notre projet ANGISS.

 


Johan RICHARD

Astronome, Observatoire Université Lyon 1


Lentilles gravitationnelles: la gravitation aux échelles cosmologiques

Un des phénomènes prédits par la théorie de la Relativité Générale est celui de la courbure des rayons lumineux au voisinage d'un astre massif. Cet effet de « lentille gravitationnelle » amplifie la lumière des sources distantes en arrière-plan des galaxies et des amas de galaxies, à la manière d’une loupe grossissante ou d’une lunette astronomique. Utilisé en combinaison avec les télescopes les plus puissants, ce télescope naturel nous permet de repousser les limites accessibles par nos instruments. Je présenterai un historique du phénomène, des expériences simples pour l’illustrer ainsi que ses diverses applications.