congrès Lyon 2014

26 au 29 octobre 2014





VS4 - Labos ENTPE

Vaulx en Velin

Circuit n° 1  (de 1 h environ) dans les laboratoires du LEHNA
Lors de la visite du laboratoire LEHNA, les participants rencontreront des chercheurs et des étudiants en thèse de doctorat, spécialistes de l’étude de l’écotoxicité, et plus particulièrement de la génotoxicité des effluents pollués (eaux usées, eaux pluviales urbaines, effluents hospitaliers, résidus médicamenteux…). Après une rapide introduction théorique, ils pourront visiter les installations existantes (salle d’élevage, salle d’essais, cultures cellulaires, microcosmes aquatiques,…) ainsi que visualiser sous le microscope le résultat d’un test des comètes.

Circuit n° 2  (de 1 h environ) dans l'équipe P2E du LGCB (confort visuel)

Le laboratoire dispose d'une plate-forme d'essais pour caractériser les paramètres acoustiques et mécaniques d’une large gamme de matériaux poro-élastiques (à vocation essentiellement acoustique) utilisés en génie civil et bâtiment ou dans l’industrie des transports. Ces paramètres sont les données d’entrée des codes de calculs prédictifs qui peuvent être utilisés pour la conception et l’optimisation de produits à vocation acoustique (ou atténuateurs de vibrations).
Plusieurs de ces paramètres sont directement mesurés : la résistivité au passage à l’air (à partir de la mesure de la chute de pression des deux côtés d’un échantillon due à un écoulement d’air traversant le matériau), la porosité ouverte (en déterminant le volume d’air contenu dans une enceinte, avec et sans l’échantillon testé), le module d'Young, le coefficient de Poisson et d'amortissement (méthodes de la masse résonnante et de la poutre d'Oberst modifiée). Les autres paramètres sont indirectement caractérisés à l’aide de mesures acoustiques en tube à ondes stationnaires (à partir de la densité et l’incompressibilité dynamiques du matériau dont un échantillon est placé dans le tube).
Des mesures acoustiques globales sont également effectuées grâce à des tubes de Kundt, notamment pour la détermination des coefficients de réflexion, d'absorption et de transmission du son.
Le laboratoire dispose également d'une table vibrante uniaxiale. Une structure à échelle réduite est montée sur la table. La table peut être vibrée avec différents signaux e.g. tremblement de terre et des signaux sinusoïdaux.

Circuit n° 3 (de 1 h environ) dans une équipe MPM du LGCB (matériaux)

L'équipe P2E (Physique et Perception des Environnements) du LGCB (Laboratoire Génie Civil et Bâtiment) conçoit des outils d’évaluation et des solutions techniques durables permettant d’améliorer la qualité de vie des usagers. Elle s’intéresse plus particulièrement à la qualité sonore et lumineuse des environnements. Elle met au point des protocoles expérimentaux de caractérisation des espaces construits. Elle développe et utilise des outils de mesures physiques ainsi que des dispositifs de reproduction de stimuli lumineux et sonores. La qualité de ces stimuli est évaluée par des panels d’observateurs sur la base d’enquêtes ou de tests psychophysiques mis au point par l’équipe. La réponse physiologique des observateurs à ces stimuli fait également l’objet de mesures.
Nous vous présenterons les dispositifs expérimentaux développés pour étudier la qualité des environnements lumineux et nous illustrerons leur utilisation par des exemples. Vous découvrirez ainsi notre salle de tests en réalité virtuelle 3D passive (bonne immersion dans l’espace), notre plateforme de tests à haute luminance (étude de l’éblouissement), notre serveur Internet de tests d’ambiances lumineuses (recrutement massif et multiculturel). Enfin, vous verrez deux cabines à lumière permettant d’effectuer des comparaisons de restitution de la peau ou d’objets colorés sous l’éclairage de différents types de sources : incandescence, fluorescence et mélanges de LED.